DELHI DAILY LIFE

French fries’ rain part 2/2

Chose promise, chose due, qu’en fut-il de notre deuxième jour à Delhi ?

Après des tentatives (pour le moins vaines) de négociation de prix de nos chambres pendant une heure avec l’accueil de l’hôtel (petit point d’attention : si vous réservez un hôtel sur Booking.com à Delhi, les prix peuvent être indiqués pour une chambre de plusieurs (pour 4 personnes dans notre cas) et au final se révéler être pour une seule personne…le prix d’un lit à la place du prix d’une chambre…vous voyez où je veux en venir), nous voici partis pour un programme bien rempli.

Première destination : the India Gate ! A l’arrivée c’était un peu Welcome Back to Paris, car clairement, de loin comme de près, l’India Gate a clairement l’air d’un remake de notre bel Arc de Triomphe (ce qui a même fait que nos potes indiens nous l’ont décrit comme « our parisian gate »). Le monument est comme posé sur un grand boulevard qui m’a d’une certaine manière fait penser aux Champs Elysées (nos belles boutiques en moins) dans le sens grande avenue presque prévue exprès pour d’éventuelles parades. Dans son alignement on aperçoit le Parlement (apercevoir étant même encore un grand mot du fait du nuage de pollution / brouillard constant à Delhi). 

Pour sa petite histoire à lui : l’India Gate / Gate of India / Porte de l’Inde a été construit dans les années 20 à la mémoire des 85 000 soldats indiens morts lors de la Première Guerre Mondiale en combattant dans l’Armée des Indes Britanniques. Il rend dans le même temps hommage aux victimes de la guerre anglo-afghane de 1919.

India Gate done, nous sautons dans un tuktuk direction Humayun’s Tumb. 250 roupies à l’entrée mais tellement mérités à la vue du monument que nous avons en face de nous. Encore une fois, le tout tranquillement érigé au milieu d’un immense parc où on a apprécié de pouvoir se poser après avoir visité le lieu.

L’Humayun’s Tumb (ou tombeau d’Humayun pour un peu plus de French Touch), a été construit en 1565 sur la demande de sa femme, veuve. On trouve d’ailleurs le tombeau de celui-ci au milieu du bâtiment principal (et quelques autres tombes dont nous ignorons la contenance, pour le coup non précisé ni dans nos guides ni à leur surface…). Tout est magnifique, l’environnement, les bâtiments en eux-mêmes. Du haut de « la tombe » nous avons une vue de folie sur les jardins et quelques endroits de Delhi. Le tout par 25 degrés (big ups aux français emmitouflés), what else ?!

Humayun’s Tomb fini, c’est reparti, tuktuk métro, en avant pour notre dernière visite de la journée : Akshardam Temple (et vu qu’on sait pas le prononcer, Amsterdam Temple ça passe iziiii aussi). Et là c’est la crise : photos littéralement interdites, aucune entrée de téléphone ou appareil possible (fouille au corps en prime à l’entrée). Alors j’aurai beau vous dire à quel point encore c’était beau, grand, fin, doré, coloré etc, rien ne remplacera les belles photos qu’on aurait pu prendre sur place. Alors OK je vais tricher, genre à fond, et vous caler une photo toute droit venue de Google Images, mais en même temps il FAUT que vous compreniez de quoi il est question ici ! (rajoutez le petit stand dépose-chaussures en bas des escaliers et sinon c’est tout pareil c’est promis !)

480144097_ak

Sur ce il est temps de vous souhaiter une fort belle année, vous laisser vous remettre de vos émotions / maux de tête du réveillon et vous dire à bientôt pour de nouvelles aventures Delhi(rantes) (on commence l’année tout en humour) 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s