SPICY TRIPS

1 + 1 merveille

Jeudi soir dernier c’est donc sur un rooftop que nous avons fêté, avec nos potes indiens, la nouvelle année, à Delhi. Après plus de deux heures de recherche d’hôtels (Passeports ? Non photocopies. Ok bye. Et me***) (Morale de l’histoire, misez sur votre vrai passeport…et prenez en soin), direction Haus Kahz pour une « party » au top, firework-dance-bière (oubliez le champagne) (sorry les frenchies).

Vendredi on apprend de source sûre que nous n’avons pas cours avant Mardi prochain (demain donc), tchelo, nous voici parti pour deux jours à Agra (oui oui le Taj toussa, on y arrive). Sacs prêts, nous sautons dans un tuktuk, avant de sauter dans un bus (ou plutôt mini-bus) qui nous y emmène. Nota bene du voyage : « quand ien a plus ien a encore » vaut aussi (en Inde du moins) pour les places en transport. Avec Phim nous passerons les 2h30 / 3h de voyage sur un tabouret, dans la rangée du dit-bus (« OKLM ») (pas de doute sur les freins du véhicule vu le nombre de fois ou l’on a failli voler dans le pare brise). Arrivée à Agra un peu chaotique puisque notre petit bus nous lâche tout simplement en pleine autoroute (enfin sur une sorte de terre plein central d’autoroute). Nous sautons dans deux tuktuks direction Agra City pour rejoindre un hôtel choisi rapidement (pour pas dire complètement à la ramasse in extremis à l’arrache). Au final nous atterrissons au Maya Hôtel d’Agra et là AMEN. Chambre, menu (continental) (tournée générale de pâtes), service, cadre, c’est PAR-FAIT.

JIQS9127

Le lendemain nous décidons d’aller découvrir un « petit » village (4000 habitants seulement) à 40 km d’Agra : Fatephur Sikri 1 heure de bus plus tard nous y arrivons.

Devant nous une rue qui nous semble la rue principale, on avance, on ouvre les yeux. Comme d’habitude on y vend de tous, des médicaments aux épices en passant par les pneus de vélos que l’on répare évidemment dans la rue (ça a son charme clairement). Au bout de la rue, nous demandons le chemin de la mosquée que nous souhaitons visiter. Là un homme se propose de nous y emmener en empruntant un « short cut » (raccourci pour la traduction). Au début pas très sereins, nous découvrons finalement un village tout simplement magnifique, où les habitants nous accueillent super chaleureusement, viennent nous dire bonjour, nous serrer la main. Ali, notre guide improvisé, nous raconte son village, les français qui y sont passé (Nico et Carla, entre autres). On est tous surpris par ce que nous voyons (animaux divers et variés déambulant dans les rues comme toi, moi et tous ceux qui….voilà quoi, personnes qui sortent de partout, couleurs vives magnifiques des maisons, petits « bouibouis » à tous les coins de rues etc), et en même temps super émus de cet accueil.

Après ce moment de découverte du village, nous arrivons à la mosquée, Jama Masjid (oui comme à Delhi) (parce que Jama Masjid n’est autre que la traduction de « Grande Mosquée en fait »). A nouveau Ali nous explique et nous fait découvrir le lieu dans le détail, avec les anecdotes qui vont bien et qui font que l’on savoure d’autant plus le lieu. La mosquée a été construite en 1571. Si son extérieur a été pensé simple, l’intérieur du lieu, lui, révèle une réelle richesse en terme de styles, alliant parfois en un même lieu des ornements musulmans, chrétiens et hindous (surprenant mais magnifique). Nous visitons la salle des dons et des voeux, des personnes déposent des draps, des tissus, de l’argent, contre une bénédiction. Nous découvrons les tombeaux, nombreux. Nous marchons dans les longs couloirs qui mènent aux salles de prière. Et aussi, nous nous laissons séduire par deux petits boys troooop chous qui fort d’une tchatche im-pa-rable ont réussi à nous faire repartir avec des bracelets modulables super chouettes ! Au final nous passons deux heures dans la mosquée, je vous laisse découvrir les photos.

On enchaîne sur une deuxième visite : Le Palais. Seulement à quelques mètres de la mosquée, nous y allons à pied. 250 roupies l’entrée. A l’intérieur ça ressemble un peu au Red Fort, pour les couleurs notamment. Toujours ces grands espaces verts. Nous partons à la recherche d’un jeu d’échec à taille humaine, que nous ne trouverons finalement jamais. La visite nous prend une petite heure, on découvre toutes les petites artères du palais, les différents bâtiments qui le composent.

IMG_3324.JPG

Après ça nous décidons de redescendre vers le village de Fatephur Sikri (les deux monuments étant un peu sur les hauteurs). C’est le shopping time de notre journée. Avec Phim et Agathe, on se dégote des foulards absolument magnifiques, petits motifs indiens et couleurs vives à l’appel, pour trois fois rien (80 roupies l’unité) (1,2€ l’unité) (on est d’accord!). Pour le prix je repars avec un bleu et un noir, zou. Ensuite on se promène dans le marché du village. La rue est bondée de marchands de légumes, d’épices, des vaches passent comme on verrait passer un chien chez nous, ça crie, c’est coloré, c’est vivant et c’est beau.

Une fois notre petit tour du village fini, nous optons pour un retour vers Agra. 1 heure de bus, quelques rebonds tout à fait sympathiques à l’arrière, un tour de tuktuk et nous voici de retour à l’hôtel. Petit repas sympa, bonne nuit.

Et le jour du Taj arriva. Lundi mati, nous optons pour un réveil tout à fait matinal histoire de pouvoir arriver relativement tôt face à la merveille et ne pas subir un afflux trop importants de touristes et autres selfiemans venus squatter notre futur spot de photos de profil (l’hôpital qui se fou de la charité, un peu). Petit déj, paiement de l’hôtel. Une heure plus tard, ON Y EST ! Merveilles du monde 1/7 pour ma part, AMEN. Je vous passe les « c’est beau », « c’est grand » etc car ce ne seraient que pures évidences. Admirez plutôt

BREF, on a trouvé ça plutôt pas mal (l’ambiance carte postale et zoo en même temps avec nos petits amis les singes, de toute beauté !) 

Après le Taj pas trop le temps d’enchaîner sur une autre visite étant donné que nous devons être rentrés à 18.00 sur le campus et que nous avons approximativement (très très approximativement en fait) (comme toujours en Inde dès qu’on parle de timing j’ai l’impression) deux heures de route. On s’empresse donc de sauter à nouveau dans un bus. Recalés au fond comme d’habitude, on apprécie les dos d’âne, la musique Bollywood à pleine balle, les klaxons qui sont devenus une douce mélodie à nos oreilles (ou presque). Une heure plus tard, pause lunch sur une aire d’autoroute locale…. sans comparaison possible évidemment avec toute aire de repos à l’occidentale. Dépaysement total !

IMG_3438

L’étape suivante c’est l’arrivée. Lâchés en plein autoroute par notre chauffeur, nous traversons les 6 voies comme de vrais indiens, sautons à 7 dans un tuktuk (à l’indienne comme à l’indienne), et nous voici de retour au campus.

Le bilan de ces deux jours c’est que tant Agra (enfin le Taj surtout) que Fatephur Sikri sont clairement deux choses à ne pas manquer si l’on voyage dans cette partie de l’Inde. D’un côté un monument somptueux, de l’autre un aller-retour au coeur de la culture indienne que j’ai littéralement adoré dans toute son authenticité.

Nous retournons à Delhi bientôt, stay tuned pour de nouvelles spicy adventures.

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “1 + 1 merveille

  1. Haha, j’ai tellement aimé l’aire d’autoroute. Effectivement, absolument rien à voir.
    J’aime vraiment tes aventures 🙂

    (A propos de rien à voir, je ne sais pas si tu es au courant, mais quand on clique sur tes catégories, il n’y a aucuns articles dans aucunes d’entres elles. Petit soucis technique ou volonté de ta part ? )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s