SPICY TRIPS

Petit tour dans le Pendjab. Etape 1 : Amristar

Deux semaines après notre retour de Goa, il est temps de se remettre à voyager un peu. Changement total de décor, direction Amritsar puis Chandigargh, dans le Pendjab.

Attends, attends, le WHAAAT ?!?!?!? Le Pendjab (dit le Punjab en Inde). Aka la région au Nord Ouest de Delhi qui s’étend jusqu’à la frontière indo-pakistanaise. Ce qu’on peut en dire, c’est surtout qu’il s’agit de la région des Sikhs, soit une communauté religieuse qui réunit de près de 20 millions de personnes dans tout le pays (ça semble énorme mais au final ce n’est que 2% de la population indienne) (sur 1 milliard d’habitants, forcément c’est pas pareil…). En Inde facile de reconnaître un Sikh d’ailleurs : ils portent la barbe non taillée (mais dont ils prennent grand soin tout de même) et un turban qui peut être de diverses couleurs (morceau de tissu long de 5 mètres environ qu’ils attachent en quelques minutes et qui te donne- il faut avouer – une fière allure une fois l’opération enroulage terminée) . Après 11 ans de guerre pendant lesquels nos amis Sikhs se sont essayés à réclamer l’indépendance de leur région, conclus par une intervention corsée de l’armée commanditée par Indira Gandhi (non pas Monsieur mais Madame Gandhi), le Pendjab a repris ses activités économiques et commerciales, dropées entre autres par une agriculture très puissante, et c’est aujourd’hui une région riche et prospère à l’échelle de l’Inde toute entière. (Le Pendjab / Punjab c’est la petite région bleue ciel que vous voyez juste en dessous)

Focus région du Punjab

Dans notre périple, notre première étape est donc Amritsar, et nous y allons en bus de nuit (8 heures de trajet, bonne nuit les petits). Nous y arrivons relativement tôt, la ville s’éveille tout juste. Notre premier lieu de visite ? Le Golden Temple.

Il représente à lui tout seul vraiment le coeur de la religion Sikh dont on parlait juste au-dessus. Cela peut sembler évident d’après le nom, mais le temple est (presque) totalement en or (tellement bling bling ces indiens…), et entouré par un lac qui donne l’impression qu’il est tout simplement posé sur l’eau. Quand on arrive la lumière est magnifique (celle du matin encore un peu endormi) (vous voyez l’idée) (non je ne me lancerai pas dans la poésie c’est promis). Des gens se baignent d’ailleurs dans le lac dont l’eau est dite sacrée (pour nous elle semble surtout complètement gelée mais bon…). Nous faisons le tour du lac avant de rentrer dans le Temple lui-même où malheureusement les photos sont interdites… A l’intérieur des gens sont assis et prient, une cérémonie est en cours, de vrais musiciens jouent et chantent, l’ambiance est sereine et super agréable. Nous montons sur une espèce de terrasse de laquelle nous avons une vue magnifique sur le lac, et les bâtiments qui entourent le Golden Temple.

Panoramique - Golden Temple - Amritsar

En sortant nous visitons un autre temple, juste en face du Temple d’Or. Puis, ne suivant que notre fidèle Routard (celui qui nous suit partout et qu’on aime PQTAM), nous partons nous promener dans la vieille ville d’Amritsar. Là, nous tombons sur une parade dans laquelle défilent des chars, des danseurs, des musiciens, et même…des éléphants peints et donc tous colorés (je vous raconte pas les deux pachydermes au milieu d’une rue à peine assez large pour laisser passer les voitures…un peu embarrassant les bonhommes) (non mais des éléphants quoi !). On nous explique que cette parade célèbre l’anniversaire d’une personne influente de la religion Sikh, et qu’elle a donc lieu une fois par an (oui oui le concept même de l’anniversaire merci bien…). Nous passons donc un petit moment à admirer ces superbes animations de rue qui donnent une ambiance tellement festive à la ville !

Un peu plus tard dans la journée nous partons de la ville même d’Amritsar pour aller admirer un show unique en son genre : la cérémonie de fermeture de la frontière indo-pakistanaise ! (Qui se trouve à Wagha, à environ 30 km d’Amritsar)

[ Vous me pardonnerez ce petit écart, mais quelques mots sur notre trajet jusqu’à la frontière s’imposent, à savoir qu’au moment où notre chauffeur nous a accosté dans la rue (à Amritsar donc) pour nous dire « taxi border », nous avons tout d’abord naturellement cru à un véhicule doté de roues et d’un moteur, certes, mais aussi d’un vrai toit et de vraies portes. Une voiture quoi. Petite surprise donc en découvrant le tuktuk dans lequel nous devons monter à 9 (+le chauffeur) (=10 au final). Nous sommes 3 à l’arrière (sans ceinture mais ce n’est là que du bon sens), sans garde fou, rien, les cheveux au vent, et les mains bien accrochées sur tout ce qui peut nous retenir d’aller nous écraser sur la route à chaque dos d’âne… (Welcome to India) (cette bonne vieille chansonnette du quotidien). DONC, avis à ceux qui souhaiteront se rendre d’Amristar à la frontière indo-pakistanaise dans le cadre de cette cérémonie, optez si vous le pouvez pour une vraie voiture, un mini bus ou que sais-je, car la route dure tout de même…1 heure ! ]

Quand nous arrivons sur place, nous débarquons dans une zone qui ressemble à une espèce de No Man’s Land, parsemée uniquement de contrôles de police (comptez sans rire 6 à 8 contrôles avec à chaque fois fouille au corps etc) et de bâtiments administratifs type douanes etc. Sur le lieu de la cérémonie, nous sommes placés dans une tribune où il n’y a que des touristes étrangers comme nous (la VIP Area, héhé). De là où nous sommes, nous voyons des tribunes similaires, mais côté pakistanais du coup (et plutôt vides aussi, accessoirement), et la frontière, matérialisée par deux immenses portails.

Au début de la cérémonie, nous avons un peu l’impression d’avoir atterri dans une énorme fiesta. Il y a un chauffeur de salle, de la musique de boîte, et des nanas qui dansent (aucun homme pour le coup) (belle tentative de se joindre à elles avec Phim avant de nous faire vulgairement siffler par une militaire fort peu urbaine). Puis la cérémonie commence et là pardon, mais c’est HI-LA-RANT ! Un homme hurle dans un micro, jusqu’à plus de souffle et dès que sa voix s’éteint, les gardes commencent à marcher, seuls ou à plusieurs, en direction de la frontière, levant les jambes aussi haut qu’ils ne le peuvent, coiffés avec des casques qui leur donnent l’allure de coqs à crête, visages sérieux au possible, le tout sur une musique tout ce qu’il y a de plus militaire jouée (en live attention!) par un batteur du haut d’une tribune. Pendant tout ce temps, le chauffeur continue à inciter la foule à hurler « Hindoustan« , sorte de petite provocation aux copains (bof bof copains OK) pakistanais qui ensuite doivent répliquer etc etc….Une fois que chacun a bien défilé, sauté, levé bras et jambes (je vous glisse ICI une petite vidéo pour que vous ne minimisiez pas le spectacle en l’imaginant), les drapeaux sont mis en berne, un garde de chaque camp récupère son propre drapeau et va l’enfermer dans une petite hutte où il restera jusqu’au lendemain. Au total la cérémonie dure 45 minutes environ. Aimé / Pas Aimé, ni l’un ni l’autre au final. C’est tellement surréaliste que nous en sortons tous un peu bouche bée, mais heureux d’avoir eu l’occasion de voir un tel spectacle (on a beaucoup ri tout de même).

Nous rentrons ensuite à Amritsar (même topo du tuktuk, des dos d’âne…et des serrages de main en pleine route avec les voitures / motos qui passaient à côté de nous) d’où nous partons ce soir en direction de Chandigargh. Le nombre de bus étant assez limité en journée et totalement nul en soirée, nous optons pour la solution taxi (un vrai de vrai cette fois). Un peu plus de 200 km entre Amritsar et Chandigargh, soit presque 5 heures de trajet (point d’autoroutes messieurs dames, mais de jolies petites routes de type nationale qui vous emmèneront tout de même où vous le souhaiterez). 

Partis après un dîner délicieux au Zyka Restaurant (dont nous sommes ressortis vivants rassurez vous), nous arrivons finalement à Chandigargh vers 2.00 du matin, sans réservation d’hôtels….

La suite de notre périple et le récit de notre journée dans la ville au prochain article qui arrive très vite ! 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s