SPICY TRIPS

Petit tour dans le Pendjab. Etape 2 : Chandigargh

La dernière fois, ça finissait par un truc du style : « Nous arrivons finalement à Chandigargh vers 2.00 du matin, sans réservation d’hôtels…. »

Et ensuite ? Ensuite, nous avons commencé notre découverte de la ville par des refus de 5 hôtels, à base de : « not possible for the night, full » soit « Allez voir ailleurs » , à quelque chose prêt. Le 6e hôtel sera finalement le nôtre, allelujah.

Mais wait wait wait, et la petite histoire de Chandigargh ? Déjà on peut commencer par dire que Chandigargh est une ville vraiment nouvelle car elle n’a été crée qu’en 1966, bien après l’Indépendance de l’Inde donc (qui a été actée eeeen ??….1947 !).  La ville est aujourd’hui connue pour son urbanisme atypique, très organisé, et qui repose sur des plans réalisés par Monsieur Le Corbusier, architecte français (et oui, ils sont partout ces français !). Son souhait était alors de créer une ville particulièrement fonctionnelle où chaque secteur (qui sont des espèces de grands quartiers dans la ville) serait autonome, avec de grandes zones de circulation entièrement piétonnes pour permettre la circulation et la vie de quartier de ses habitants. Politiquement, la ville est née d’une idée de Nehru d’en faire la potentielle future capitale du Penjab au cours d’une période de conflits entre l’Inde et le Pakistan, durant laquelle la capitale historique, Lahore, avait disparue.

Voilà pour la page historique…retour à nos petites aventures…

Le lendemain matin de notre arrivée à Chandigargh, nous nous offrons un petit déjeuner sur une terrasse ensoleillée au Girls in The Cafe (que je valide et recommande fortement si vous êtes de passage à Chandigargh). Premiers rayons de soleil de la journée avant d’aller nous promener dans le « Rose Garden » que l’on a compris comme « le Jardin des Roses » à en juger par leur nombre dans ce charmant petit parc. Nous déhambulons, contemplant la beauté de cette douce nature qui s’offre à nous. C’est calme et reposant, on apprécie.

Une fois notre plein de pétales fait, nous sautons dans un tuktuk qui nous emmène dans un autre parc, un peu plus loin : le Rock Garden. En entrant dans ce parc, nous entrons dans un réel labyrinthe (et qui a d’ailleurs été pensé comme tel par son créateur, au passage) (l’esprit tordu de ces mecs là quand même), super naturel, aménagé avec plusieurs petites cascades et une végétation très dense et diverse (vous l’aurez compris, c’est la journée Nature !). Dans le jardin on croise pas mal de choses surréalistes, statuts d’animaux et formes d’humains étranges, murs décorés avec de drôles de formes et de drôles de matériaux. Nous avons à ce moment là le sentiment étrange de ne plus être vraiment nulle part, l’endroit n’a rien des endroits vraiment « indiens » que nous avons vu (sur-peuplé, sur-animé, sur-bruyant, etc) , et il m’est même arrivé à plusieurs reprises d’avoir l’impression d’avoir atterri au beau milieu du Parc Guel de Barcelone ! (à quelques détails près, certes)

Nous y restons un bon moment, profitant à nouveau du calme qui y règne, un peu aussi des balançoires géantes que nous trouvons dans une espèce de grande cour. Puis nous nous mettons en marche, en direction du lac de Chandigargh, le Sukhna Lake. Il s’agit d’un grand lac artificiel dont les rives ont été aménagées avec des restaurants, des cafés, quelques boutiques et où il est possible de s’en aller faire un petit tour de pédalo, entre autres. A nouveau un espace très naturel, autour duquel il fait bon se promener.

IMG_5417

Nous souhaitions ensuite visiter le Capitol Complex, le lieu où se trouve de nombreuses institutions politiques telles l’Assemblée, le palais de justice et le secrétariat du Pendjab, mais lorsque nous arrivons sur place la dernière heure de visite est déjà passée et nous ne pouvons plus y entrer. Ce bâtiment concentre en effet le plus grand nombre de bâtiments signés Le Corbusier, apparemment particulièrement bien entretenus et architecturalement intéressants. Ici s’achève donc notre journée à Chandigargh car bientôt il est déjà l’heure de se remettre en route vers Delhi. Nous optons à nouveau pour la solution taxi, ce qui nous prendra entre 4 et 5 heures pour rejoindre Delhi.

 

Mon impression sur Chandigargh ? Celle d’avoir quitté l’Inde pour une journée et d’avoir passé une journée dans une ville particulièrement calme, peut être même un peu trop calme. Nous n’avons à aucun moment senti l’effervescence des villes indiennes que nous avons pu visiter jusqu’ici et derrière ce côté reposant je vous avoue avoir trouvé à la ville un côté inanimé qui m’a déboussolé, presque un peu déçu. Il n’en demeure pas moins que tout ce que nous avons vu au cours de cette journée de promenade était particulièrement joli, et toujours très bien entretenu en termes de propreté notamment. Chandigargh est une ville que j’ai apprécié mais que je ne recommanderais pas en revanche au titre de « passage incontournable » si vous souhaitez découvrir la région du Pendjab.

Ici s’achève le récit de notre petit périple « punjabi » que je me dois de conclure par ce petit extrait musical qui rejoint la grande lignée des « punjabi songs« , genre musical originaire du Pendjab, très populaire en Inde, et que….on a fini par complètement adorer… (allez, faute avouée à moitié pardonnée?) 

Publicités

Une réflexion sur “Petit tour dans le Pendjab. Etape 2 : Chandigargh

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s