SPICY TRIPS

I got the Blue à Jodhpur

Après une étape magnifique à Jaisalmer, nous voici désormais à Jodhpur, la « ville bleue » (non je ne m’amuse pas à donner des petits surnoms à toutes les villes que nous visitons, ceux-ci sont totalement officiels). 

Et pourquoi la ville bleue d’abord ? (c’est le point cuuuuuuuuuultuuuuuuure) Au delà du fait que le bleu soit une couleur magnifique je vous l’accorde, à l’époque où la ville a été édifiée (vers 1450), on a recouvert de peinture bleue les maisons qui appartenaient à des membres de la caste des brahmanes (celle qui regroupent les professeurs, les hommes de loi et les prêtres, entre autres). Plus tard de nombreuses autres maisons ont à leur tour été recouvertes de bleue, donnant ainsi une identité un peu plus uniforme à la ville. Bonne nouvelle, il parait que la couleur bleue a également pour propriété de repousser les moustiques et protéger de la chaleur, malin non ? (en vrai vu le nombre de moustiques qui volent partout ici, ce n’est pas du luxe que d’avoir cette astuce en poche croyez moi !)

IMG_9977

IMG_0004

Retour à nos aventures…

Nous arrivons donc à Jodhpur en fin d’après-midi, le soleil est sur une phase descendante et donne au bleu des maisons une teinte toute particulière qui, dès notre arrivée, nous a tout à fait charmé.

Après un premier refus faute de surpopulation dans une première auberge, nous élisons domicile chez Hill View Guesthouse, une autre auberge de jeunesse située littéralement au pied du fort (il n’y a qu’à lever les yeux pour se prendre la forteresse en pleine…vue du coup!). Niveau confort c’est assez minimaliste, mais encore une fois ce n’est absolument pas ce que nous recherchons durant cette semaine. Et qu’on se le dise, la vue qui nous est offerte prend largement le dessus sur les tous petits inconvénients du genre matelas un peu dur, bruit nocturne etc (en même temps une ville indienne d’un million d’habitants sans bruit, vous vous attendez à quoi sérieusement?). En plus de ça nous avons à notre disposition deux rooftops (plutôt deux fois qu’une raison d’aimer cet endroit j’ai envie de vous dire non ?), un premier au dessus de nos chambres et un autre au dessus du restaurant de l’auberge. ON A-DORE.

Nous commençons à vraiment découvrir la ville le lendemain matin, avec la visite du fort, Mehrangargh de son petit nom. C’est officiellement la principale attraction et visite à réaliser à Jodhpur. Une fois sur place nous nous emparons de nos billets d’entrée, à hauteur de 500 roupies par personne (soit 7€ et quelques, ce qui reste relativement élevé pour l’Inde) (oui je sais, en France et dans le reste du monde ça ne semble pas grand chose, certes). On espère alors à ce moment que « le prix en vaut la chandelle » (vous comprenez l’image) et permettez moi de vous dire que nous ne fûmes point déçus, oh ça non !

Si le Rajasthan ne manque pas de forts et de palais (pour ne pas dire qu’à chaque ville les siens), celui de Jodhpur est particulièrement imposant. On me glisse d’ailleurs que son petit surnom à lui serait « le fort magnifique ». Et je dis OUI ! Niveau dimensions on frôle l’immensité : surplombant la ville de 135 mètres, la forteresse de Mehrangargh mesure quelques 80 à 100 mètres de largeur et plus de 400 mètres de longueur. Là où ça devient vraiment chouette c’est qu’à plusieurs endroits nous avons une vue imprenable (pour une forteresse c’est pas mal) sur la ville de Jodhpur, ses murs et ses toits bleus. Vu de haut ça ressemble à un magnifique bazar, tant les maisons semblent collées les unes aux autres, avec des couleurs remarquables cependant.

IMG_0017

IMG_9993

D’un aspect global extérieur du fort, on remarque surtout la finesse des gravures sur les murs et l’entretien remarquable qui en est fait. L’ensemble du fort est construit de pierres ocres et roses. Tout est tellement bien entretenu, tellement propre. Et à cet égard l’intérieur du fort ne fait pas défaut. On ère de salles en salles qui proposent des collections d’armes, de chaises, d’accessoires pour éléphants (vous me pardonnerez mon absence de vocabulaire en matière éléphantesque). On découvre différents points de vue, et toujours plus de gravures sur les murs. A observer aussi, de nombreux vitraux qui laissent passer une multitude de couleurs.

Détails du fort - Jodhpur

On peut donc clairement dire que oui « le prix en valait la chandelle ». 

Nous partons ensuite visiter un autre temple non loin de la forteresse. Celui-ci n’a en soi rien d’exceptionnel outre son jardin ombragé et si, oui, la vue qu’il offre à nouveau sur la ville, mais aussi sur le fort, toujours aussi majestueux. S’ensuit une petite promenade à moto dans les environs de Jodhpur qui nous livre un tout autre aspect de la ville, plus extérieur nécessairement, mais toujours aussi plaisant. Nous circulons sur de petites routes, découvrons des lacs, de nouveaux points de vue sur la ville, avant d’y retourner pour déjeuner.

IMG_9996

IMG_9998

Nous dénichons un restaurant dans le « centre » de Jodhpur, dans le quartier de Clowk Tower. Clock Tower c’est une grande horloge au milieu d’une place où se tient un marché où vous trouvez à peu près…tout. Pour la petite anecdote, on y a même aperçu un vendeur de dentiers et tenailles assorties (instant glamour à paillettes BONJOUR). 

IMG_0006

Sourire parfait - Jodhpur

IMG_0010

Guirlande de fleurs - Jodhpur

IMG_0005

Mais revenons à nos papilles. Nous déjeunons donc au Nirvana Restaurant et à nouveau c’est un peu un paradis culinaire. Avec Phim nous nous essayons à nouveau à des spécialités indiennes à base de poulet et sauces pleines de saveurs, un délice (un jour je vous ferai un article avec nos top food découverts ici, et pourquoi pas même les recettes qui vont avec, oué oué). 

Spot Lunch - Nirvana restaurant - Jodhpur

Une fois rassasiés, nous nous lançons à la découverte du marché mentionné ci-dessus et qui porte le nom de Sardar Bazar. L’occasion de découvrir des boutiques remplies d’épices, de sentir et goûter des thés délicieux, de fouiner dans les boutiques de cuir que l’on croise à tous les coins de rues, d’admirer les boutiques de tissus aux milles et unes couleurs.

IMG_0007

IMG_0008

IMG_0009

Colors of Holi - Jodhpur

Un peu plus tard nous ré-enfourchons nos fidèles motos pour découvrir un nouveau point de vue de la ville, celui qui est offert du haut d’Umaid Bhawan, le palais du maharaja de Jodhpur que l’on aperçoit d’à peu près partout dans Jodhpur étant donné qu’il se situe en haut d’une colline. C’est de là haut que nous voyons le soleil se coucher, ciel rose magnifique à l’appui.

Nous redescendons enfin vers la ville de Jodhpur et irons dîner, ce soir-là, sur le rooftop de l’auberge Pushp, celle dans laquelle nous souhaitions dormir initialement et dont le restaurant est réputé délicieux, avec toute notre approbation.

Voici pour notre séjour à Jodhpur qui fut, comme on les aime, « court mais intense ». Tout comme Jaisalmer, Jodhpur est une ville que je vous recommande vivement. Très différente de notre étape précédente que l’on avait apprécié pour son calme, Jodhpur grouille, jour et nuit. On l’aime pour ça d’ailleurs, en plus de ses jolis murs bleus, de son marché et de sa forteresse majestueuse.

Je vous dis à bientôt pour la dernière étape de notre roadtrip, j’ai nommé Udaïpur, et ça vaut le détour (et en plus ça rime, amis de la poésie, bonsoir !)

 

 

Publicités

2 réflexions sur “I got the Blue à Jodhpur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s