SPICY TRIPS

Last but not least, un jour à Udaïpur

Jaisalmer, Jodhpur, et pour finir cette semaine tout autant en beauté, nous voici maintenant à Udaïpur, dans le Sud du Rajasthan. Pas de surnom à vous fournir cette fois-ci, mais quelques clichés et anecdotes sur une ville paisible que nous avons adoré découvrir comme dernière étape de notre périple.

Avec « seulement » 600 000 habitants (rien que ça) (un petit Lyon en fait) (oui bon j’avais bien dit « seulement »), Udaïpur est une ville relativement petite pour l’Inde. La moitié de Jodhpur d’ailleurs, pour vous faire une idée. On remarque dès notre arrivée une nette différence entre une partie de ville saturée en circulation, sans réel charme, et le quartier où se trouve notre hôtel, celui qui se trouve à proximité du lac et du City Palace, où se succèdent les petites ruelles et les maisons blanchies à la chaux tout à fait charmantes.

Om - Udaipur

Si l’on s’attarde un peu à observer l’aspect global d’Udaïpur, on remarque que la ville est encerclé de collines (que nous avons d’ailleurs découvertes en moto lors de notre trajet depuis Jodhpur). Un cadre magnifique que le lac de la ville ne fait que sublimer davantage encore.

Après avoir déposé nos valises à l‘Hotel Pushkar Palace (tiens tiens ça nous rappelle de bons souvenirs tout ça), à deux pas du City Palace d’ailleurs, nous dînons au Natural View Restaurant, un restaurant avec un rooftop somptueux duquel nous avons une vue remarquable sur le lac, de nuit, joliment éclairé. Vous vous doutez qu’un tel cadre ne nous laisse pas de marbre, et que le charme opère de manière instantanée, avec ce restaurant, certes, et avec Udaïpur à fortiori.

Nous commençons, ou continuons en fait, notre conquête de la ville le lendemain matin avec pour première visite le City Palace Museum. Nous bénéficions d’un tarif étudiant qui nous revient à 100Rs le billet, ce qui n’est rien à la vue du lieu dans lequel nous entrons. Il s’agit, pour la petite anecdote, du plus grand palais du Rajasthan, long de 250 mètres et haut d’une trentaine. Tout autour, on trouve de ça et là des petits jardins remarquablement entretenus, fleuris et avec de petits fontaines.

IMG_0018

A l’intérieur, le palais est un véritable labyrinthe de salles, petites cours, escaliers, petits salons etc et la décoration est variée. On passe d’une salle bleue à une salle rose en passant par un salon vert, c’est coloré, c’est joli. Un peu partout des fenêtres ornées de fines gravures nous offrent différentes vues sur la ville, sur toujours plus de cours intérieurs du palais, sur le lac. Nous prenons notre temps pour déambuler dans l’immense bâtiment et en apprécier la beauté.

Nous en sortons à bord d’une petite golfette (les voiturettes que vous voyez sur les terrains de golf) (oui oui je découvre le terme moi aussi) qui nous ramène devant le palais et dans une zone de la ville où s’accumulent les petits magasins de carnets, de cuir ou d’étoffes en tout genre. S’impose une petite session shopping, évidemment.

Carnettos everywhere - Udaipur

Notre déjeuner se passera à nouveau sur un rooftop, à nouveau face au lac, mais de jour cette fois, et au Tiger Restaurant. Et la vue qui s’offre à nous est, je dois le dire, encore plus belle que la veille de nuit. Je vous laisse en juger !

IMG_0019

Nous passerons la fin d’après-midi à déhambuler dans les petites ruelles d’Udaïpur, découvrant également la seconde rive qui compose la ville qui est divisée en deux par le lac. L’occasion de finir nos emplettes, et d’apprécier l’ambiance « petit village » qui règne ici je trouve.

Puis il est déjà malheureusement l’heure de repasser à l’hôtel récupérer nos baluchons et de sauter dans un tuktuk qui nous emmène jusqu’à l’endroit où nous prendrons le bus pour rentrer à Delhi, déjà.

 

Petit bilan sur les trois villes que nous avons visité. Que ce soit Jaisalmer, Jodhpur ou Udaïpur, nous n’avons jamais été déçu. Chaque ville dispose d’une ambiance bien à elle et que nous n’avions jamais ressenti auparavant, même lorsque nous avions visité Jaïpur et Pushkar il y a deux mois (déjà) (pfiouuuu ça passe tellement vite), et qui se trouvent pourtant dans la même région.

Jaisalmer la ville fortifiée et d’un calme incroyable, Jodhpur la ville indienne hyperactive par excellence, et Udaïpur la ville qui nous a offert une sérénité totale. Certes aller de l’une à l’autre impliquera de passer un peu (beaucoup) de temps sur les routes, mais pour un niveau de satisfaction qui, à mon sens, vaut largement ces quelques heures de trajet. Les trois villes sont d’une beauté incroyable, et ancrées dans des cadres qui vous dépayseront si votre étape précédente était une grande ville comme Delhi par exemple.

 

Rassurez-vous, le voyage n’est pas encore totalement terminé. Dans le prochain article, je vous raconte nous deux journées de trajet entre les trois villes. En selle, ça va biker !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s