DELHI DAILY LIFE

Holi Day in India

Si vous avons manqué Diwali, la fête des lumières, qui se déroule autour des mois d’Octobre et Novembre en Inde, c’est avec une joie sans commune mesure que nous avons pu assister à la Holi, l’autre grande fête populaire indienne qui a eu lieu le 24 Mars cette année.

Holi est pour ainsi dire la plus ancienne tradition et célébration de l’Inde. Depuis l’Antiquité, les indiens fêtent Holi dans tout le pays, du Nord au Sud, et dans toutes les castes qui composent leur société. C’est d’ailleurs l’occasion de les abolir d’une certaine manière, le temps que durent les réjouissances. A cette occasion, on ne se soucie en effet plus des origines sociales de chacun, ni de leur sexe car femmes et hommes sont alors considérés comme égaux (la chaaaaance). Lors de la Holi, on célèbre la victoire du Bien sur le Mal, le printemps mais aussi la fertilité. De manière traditionnelle, il s’agit d’une fête purement hindou, mais dans la pratique, de nos jours, c’est toute l’Inde, quelle que soit son appartenance religieuse qui s’y greffe avec plaisir.

Mais la Holi ça vient d’où en fait ? Pour vous simplifier un peu la sombre histoire de famille qui se cache là-dessous, disons que c’est l’histoire d’un roi un peu despote sur les bords qui prônait que tous les membres de son royaume se prosternent chaque jour qui passe à ses pieds. Tous, sauf son fils qui avait visiblement bien d’autres personnes à vénérer : les dieux, les vrais. Fort peu content de cette aspiration un tant soit peu rebelle, le Papa essaya à de nombreuses reprises d’éliminer son propre fils, en vain. Il le convia donc un jour, tentant le tout pour le tout, à venir se coucher sur les flammes d’un feu qu’il avait allumé (rien que ça). Le fiston en question accepta et badabim badaboum, abracadabra, en sortit indemne, et récompensé par les dieux pour sa loyauté tandis que ceux-ci infligèrent une bonne correction à son père.

La métaphore derrière tout ça c’est, peut être l’aurez vous deviné, le triomphe du Bien sur le Mal. Et la naissance de la tradition du feu de joie qui se tient chaque année le soir de la Holi.

Holi se déroule en deux étapes.
Le premier jour, dans la lignée de la légende que je vous racontais juste au dessus, d’immenses feux de joie sont allumés dans tout le pays, qui symbolisent la crémation du Mal, et donc sa défaite face au Bien. Les braises issues de ces embrasements sont ensuite récupérées par les villageois qui les ré-utilisent pour allumer d’autres feux, plus tard, toujours dans l’esprit de perpétuer le triomphe des bonnes vibes.

IMG_7213

Le deuxième jour, celui que nous avons le plus vécu au final, c’est la Holi telle qu’on se la représente : la fête des couleurs. Ici on l’appelle Dhuletti d’ailleurs. Si elle ne dure qu’une journée à proprement parler, la quête des sachets de couleurs, elle, s’anticipe plusieurs jours avec le D-Day, voire même plusieurs semaines (et les tests qui vont avec aussi apparemment car il n’était pas rare depuis quelques semaines de voir des chauffeurs de tuktuk notamment, la tête couverte de différentes couleurs). Ce jour-là il est fortement conseillé de vous vêtir de blanc, ou de vieux vêtements car les pigments qui sont lancés, et qui portent le nom de gulal, ont un pouvoir tachant assez sévère, d’autant plus quand on vous asperge de surcroît d’eau, qui peut, elle aussi, être colorée, le tout donnant l’effet d’une espèce de boue de plus ou moins différentes couleurs sur l’ensemble de votre corps. Charmant non ? On vous aura prévenu !

IMG_0049
Exchange life

Mais le point positif c’est que vous n’avez en aucun cas à vous soucier de qui peut bien être la personne en face de vous (si tant est que vous puissiez la reconnaître après son passage sous la « douche à couleurs »). Amis, famille, parfaits inconnus, tout le monde y a droit, pour la plus grande joie de chacun et sans rancune possible car il est de coutume, après avoir repeint votre victime, de s’exclamer « Bura Na Mano, Holi Hai », autrement dit « Ne soyez pas fâchés, c’est la Holi » (si c’est quand même pas trop mignon ça!)

Pour la petite histoire, et même si dans le feu de l’action je vous avoue qu’on s’en soucie fort peu, chaque couleur a sa signification propre : l’harmonie pour le vert, l’optimisme pour le orange, la vitalité pour le bleu, la joie et l’amour pour le rouge (si c’est quand même pas un peu cliché ça!).

Au delà du jet de couleurs, d’autres petits rituels viennent égayer cette journée. C’est en effet l’occasion de préparer et de déguster, entre amis ou en famille, de bons petits plats indiens, mais aussi d’avaler quelques gorgées de ce que les indiens appellent indifféremment

thandaï ou bhang (je vous en parlais dans mon dernier article) : un mélange de lait glacé, d’amandes, et de…cannabis ! (après on se demande tout de suite moins d’où leur vient cette idée saugrenue de se lancer de la poudre de couleur à la figure).

De notre côté, la Holi c’était un peu comme chaque année à l’approche de Nouvel An : on fait quoi ? on va où ? et avec qui du coup ? Et ce jusqu’à la dernière minute. Après avoir envisagé de retourner à Pushkar qui, de réputation, est un peu THE PLACE TO BE pour ce festival, puis envisagé d’aller n’importe où, mais toujours dans le Rajasthan ; période d’examens finaux oblige, nous l’avons donc célébré à domicile, sur le campus de notre école (oui c’est sur que, lâché comme ça, c’est un peu moins paillettes que ça n’aurait pu l’être, mais un peu de patience, vous ne serez pas déçus) (« tout vient à point à qui sait attendre », c’est pas ça le proverbe?). Mais l’esprit y était et on a adoré l’esprit qui se dégageait de cette fiesta locale.

Jusque là tout va bien

Fraîchement vêtus de nos Tshirts blancs, nous débarquons dans une zone où virevoltent des particules de toutes les couleurs. On se court après, on récupère de la couleur où on en trouve et c’est une bataille sans foi ni loi qui se livre, à celui qui en sortira le plus…repeint ! La tradition veut aussi apparemment que l’on se fasse jeter dans une piscine, histoire de bien imprégner ce joli arc-en-ciel sur votre peau, et vos vêtements. Pour le coup personne n’est épargné, et pas question de revendiquer que telle couleur ne vous va pas au teint, votre simple acte de présence atteste de votre consentement à ressortir de là tel Elmer l’éléphant couleur (j’espère ne pas être seule à partager cette référence) (génération 90’s bonjour !) (pour ceux qui se demandent un peu qui est ce charmant Elmer)
Lova lova
IMG_0034
IMG_0045
Les collocs
IMG_0052

En parallèle de ce festival de pigments, on nous distribue de la nourriture indienne, des petites pâtisseries locales. Comme prévu, adultes et étudiants se mélangent, chacun y va de son jet de couleurs, et sans épargner personne. A la guerre comme à la guerre (non mais oui Holi prône la paix et l’amour du prochain sinon) (mais qu’il s’agit de « sauver ta peau » face à la douzième couleur qui va t’arriver sur le coin du nez, je ne vois pas comment vous dire ça autrement).
La Holi on l’aime pour ce qu’elle semble apporter, le temps de deux jours du moins, à son pays. De jolies couleurs, de la joie et la paix sociale inter-castes et sexes. Peut être même qu’en tant que femme cette dimension prévaut davantage encore sur les autres. Et d’une certaine manière, quand on regarde les choses sous cet angle, on aurait presque envie qu’elle dure chaque jour qui passe, même si cela implique d’en ressortir avec une tête de schroumpf à chaque fois, pourquoi pas. Et puis qu’on se l’avoue, c’est pas juste super drôle de passer une heure à se barbouiller la tronche de couleurs ? Allez…

En espérant que cet article soit venu égayer et colorer un peu votre week-end, je vous retrouve très vite pour de nouvelles aventures épicées !

Publicités

2 réflexions sur “Holi Day in India

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s