BE READY

Le GRAND retour

Une semaine après mon retour en France, c’est au tour du blog de faire son GRAND coming-back avec tout plein de nouveaux articles en stock, sur l’Inde évidemment (j’ai tout de même dix jours de Road Trip à vous raconter) (et croyez moi ça vaut le voyage!) (petit teasing comme il se doit), sur mon retour, et sur un certain nombres de réflexions slash résolutions qui ont eu le temps de mûrir au cours de ces quatre mois d’expatriation. Parce que, vous vous en doutez, un tel voyage ne laisse personne indemne, en tout cas pas moi.

L’Inde vit, bouge les lignes, grouille, et surtout elle donne à réfléchir, à prendre du recul, à se demander pourquoi. Pourquoi quoi ? Pourquoi pas mal de choses. Mais ces choses là je vous en parlerai plus tard, dans d’autres articles qui viendront en temps voulu, avec les bons mots pour décrire les bonnes choses.

Après près de trois semaines loin d’ici, me voici donc de retour. Oeuf de Kholomb est de retour. Je vous écris actuellement d’un petit bar bien sympathique face à la Mer, du Nord. Un peu loin de l’Océan Indien ou de la Mer Arabe qui furent nos piscines des derniers jours en Inde, mais vous comprenez bien le cliché de la voyageuse nostalgique qui cherche à retrouver les sensations d’une aventure riche et nécessairement inoubliable. L’Inde c’est fini, et pourtant j’ai encore beaucoup à vous en dire. J’y ai achevé mon séjour par dix jours de Road Trip qui figurent parmi les meilleurs souvenirs que je conserverai de ce pays, de sa culture, de ses hommes. Bombay, Munnar, Kovalam, Pondicherry, Chennai, en dix jours, tout est passé très vite et évidemment nous l’avons vécu de la manière la plus intense que nous l’avons pu (d’où l’absence totale d’articles par ici pendant ce temps là, vous m’en excuserez)

Je reviens de ces quatre mois aussi émerveillée que déphasée. En toute transparence j’ai l’intime impression de vivre dans un monde parallèle depuis que mon avion s’est posé à Paris, signifiant de la manière la plus explicite qui soit que l’heure du retour aux sources avaient sonnée. Si je suis physiquement bien de retour à la maison, en France, mon esprit est toujours en vadrouille en Asie, dans un tuktuk, au milieu d’un bazar, en train de déguster un lassi face à la mer, que sais-je. Je ne sais à ce jour pas combien de temps me sera nécessaire pour que mon avion psychologique opère réellement son atterrissage, j’entends par là qu’il cesse de chercher ici ou là odeurs, couleurs, bruits d’un environnement qui est désormais bel et bien derrière et loin de moi.

 

Le programme des prochains jours est pour ainsi dire bien chargé : tri des 6000 photos prises là bas, écriture des articles sur notre Road Trip final et mes bilans personnels sur cette expérience, rangement de mes derniers bagages, retrouvailles en famille et entre amis. 3, 2, 1, parée à l’atterrissage.

 

Je vous retrouve très vite pour vous (re)faire voyager un peu, direction l’Inde du Sud, vous êtes prêts ?  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s