SPICY TRIPS

L’Amour dans le Mile End

Que ce soit en terme architectural comme culturel, je pense que l’on peut difficilement faire plus typique, ou atypique en fait, que le Mile End, notre quartier du jour. Le Plateau c’est les maisons à escaliers extérieurs, si jolis et un peu toutes fichues de la même façon. Et bien le Mile End pas du tout.

Enfin, de là à vous demander d’oublier ces dits petits escaliers peut être pas, on en voit, ici ou là. Toujours quelques Triplex comme on les aime, notamment dans les rues proches du quartier d’Outremont (article à venir). Mais en plus de ça, des maisons colorées, de petites ruelles, des bâtiments à l’architecture industrielle (un petit air de Billy Elliot qui m’a totalement comblé), et un grand nombre de communautés ethniques, ici italienne (très importante dans ce quartier), polonaise un peu plus loin, portugaise à quelques rues de là. Un vrai meltin’ pot comme on se les imagine, chacun ses commerces, ses QG, ses églises, son art de vivre et pourtant une vive sensation d’harmonie et de tranquilité habite ce quartier. C’est du moins ce que j’ai ressenti.

IMG_1334

On y trouve mille et une boutiques, concept stores, restaurants, végétariens voire vegan notamment, des épiceries, et le Marché Jean Tallon, le plus grand et le plus beau des marchés montréalais à mon sens.

Du centre du Plateau, comptez quinze minutes de vélo pour vous rendre jusqu’à l’entrée du Mile End, la Rue Saint Viateur (Ouest) (je déduis les quinze autres minutes passées faute de mon sens de l’orientation pourri qui m’ont mis face à des sens interdits environ 9 fois sur 10) (ahem). On pose le Bixxi et c’est parti pour une grande promenade dans ce chouette quartier.

IMG_1332

  • VOIR

– La Rue Saint Viateur (Ouest)

C’est, entre autre, là où se trouve la communauté polonaise de Montréal. Un petit clin d’oeil à mes grands parents, Polonais d’origine. Cette rue regorge de boutiques, de bars à l’ambiance chaleureuse (du monde du matin au soir) (pour y être passée le matin et en fin d’après midi), des friperies à gogo, une église polonaise magnifique, des salons de thé ultra cosy et plein d’épiceries dans lesquelles on a envie de tout acheter tellement tout à l’air délicieux.

IMG_1336

– Rue Saint Bernard (Ouest aussi)

Incontstablement ma préférée de ce quartier. La plus “elle-même” à mon sens. Une sorte de mini-village qui pourrait se suffire à lui tout seul tant les commerces y sont variés, les couleurs diverses, et l’ambiance conviviale. Une grosse impression de “comme à la maison” en la parcourant sur quelques centaines de mètres, en entrant dans quelques librairies et discaires du coin. Tout me donne envie de dire “du coin” d’ailleurs, comme si c’était devenu “ma rue” en l’espace de quelques minutes seulement. Je vous la recommande vivement, pour son ambiance avant tout. Même s’il n’était que 10 heure du matin quand je suis allée y faire un tour, j’ai déjà eu envie de pousser la porte d’à peu près tous les restaus tant ils avaient l’air de te  dire “ici bonne ambiance assurée”. Un petit coin de paradis dans un quartier adorable.

IMG_1339

IMG_1341

IMG_1340

Little Italy

(le quartier italien de la ville comme vous l’aurez deviné)

Des pizzerias, des vendeurs de bonne charcuterie, des papys et mamies qui discutent sur les trottoires, on s’y croit, on est en Italie. La cathédrale Madona De la Defenza aussi, sa coupole, et sa fresque pleine de personnages parmi lesquels Mussolini sur son cheval, source d’un débat de longue date et qui dure encore à ce jour. Construite sous la dictature Mussolinienne, comme on pourrait s’en douter. Les rues sont pleines de lumière (il fait très beau ce jour-là en même temps), toujours entourées d’arbres comme il semble être de coutûme dans la ville toute entière. On change totalement d’univers et c’est si agréable.

IMG_1347

IMG_1360

IMG_1369

IMG_1358

Quelques rues plus loin, j’arrive au point final de ma promenade matinale :

– Le Marché Jean Tallon

The best des best des marchés. Des traditionnels produits canadiens (jus de canneberge, sirop d’érable, poutines) aux plantes aromatiques en passant par tous les légumes de saison possibles et pâtisseries maghrébinnes possibles, le paradis pour les yeux et les papilles. Photogénique à souhait comme endroit en plus de tout. Et ces marchands qui vous font goûter tous les fruits et légumes que vous pouvez acheter. On y viendrait presque juste pour prendre un goûter à l’oeil, au passage (et si c’est pas vraiment fait pour ça tant pis, c’est si bon)

IMG_1361

IMG_1362

IMG_1367

IMG_1404

– La rue Groll

Cette rue qui nous a fait tomber en Amour avec Marion quand nous y sommes allées toutes les deux. Une ruelle étroite, ombragée par les maisons qui l’entourrent, ocres. Un petit air de Provence qui ne nous a pas échapé et nous a fait dégainer nos appareils photos à la vitesse de la lumière (la jolie, celle du soleil, qui éclairait la rue) (instant poésie tavu). La rue Groll n’est pas longue, ah ça non. Et pour un peu on la louperait presque. Cartoville en main, regardez bien les parallèles qui la précèdent (entre Saint Viateur O. et Fairmount O.) et la suivre pour en déduire quand bifurquer à droite (ou à gauche) (selon la perpendiculaire où vous vous trouvez alors) (Jeanne Mance ou Saint Urbain) et ne pas la louper, elle vaut clairement le détour. 

IMG_1398

IMG_1394

IMG_1393

  • MANGER / BOIRE

Pour tout vous avouer je ne me suis ni restaurée ni vraiment désaltérée dans le Mile End , et POURTANT, si je n’avais qu’un seul endroit à vous conseiller pour cela, c’est sans aucun doute le Marché Jean Tallon ! Parce que les produits y sont frais (principe n°1 du marché merci), divers, et les prix accessibles (2$ le grand verre de jus de canneberge, je dis OUI). Avec Marion nous y avons fait le plein de légumes, de charcuterie pour nos sandwichs à venir et de sirop d’érable à ramener direction la France.

Après évidemment il y a tous les petits restaus autour du marché, et leurs terasses extérieures si mignones, et tous les restaus de la rue Saint Bernard Ouest.

  • MAGASINER

Non promis, je ne vous lâche pas sur un “et pourquoi pas le Marché Jean Tallon” (lol) (mdr) (quoi que…). Dans la rubrique bonne adresses on aurait :

– Phonopolis, 207 rue Saint Bernard Ouest

Un petit discaire si chou, étalages en bois, un peu à l’ancienne pour pas dire totalement vieillot. Et pourtant, leur collection est, elle, bien au goût du jour. Spécialisé dans le vinyle, on y trouve absolument de TOUT, jusqu’à l’orchestre national polonais ou indien et son concert jenesaisoù de 1972, pour dire.

IMG_1345

– Jeans, jeans, jeans, 5575 avenue Casgrain

J’ai hésité, dans les fripes, pas dans les fripes, mais non. Pas ma boutique préférée de Montréal, mais un véritable temple du Blue Jeans comme son nom l’indique. Nous sommes arrivées à l’heure de fermeture de la boutique (sur le coup de 17.30 de mémoire), et n’avons donc eu qu’un court moment pour nous promener entre les rayons mais c’est un peu “à gauche du jeans, à droite du jeans, en haut et en bas du jeans”. Et attention la boutique est loin d’être petite. Et de réputation le vendeur est d’excellent conseil dès lors que vous prenez le temps de lui confier quelle coupe / taille / couleur vous ferait plaisir. A vérifier, je compte sur vous !

Voilà, pour ce qui est hors frippes dont je vous ai promis de vous parler dans un prochain article comme déjà expliqué précédemmment 🙂

J’espère que ce petit tour à travers le Mile End vous a plu, je vous retrouve Mercredi pour explorer ensemble un nouveau quartier, ça vous dit ? Bon début de semaine à tous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s